Sukasaptati cs305

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le majestueux contrebassiste berlinois, Klaus Kürvers, le quartet de Sukasaplati prend une dimension orchestrale, amplifiée par la conjonction des deux altos qui se rengorgent réciproquement. Impossible de deviner qui joue quoi : il vaut mieux se concentrer sur l’ensemble et suivre les méandres des improvisations, la vibration des cordes, le grondement léger de la flûte basse. Sur le cinquième morceau se détache un morceau épuré, ample, mystérieux et lunaire : encore une pièce importante au dossier Ernesto Rodrigues. Magnifique ! Jean-Michel van Schouwburg (Orynx)